Votre panier est vide  Votre compte

L'élevage en cage

LES TOURTERELLES ÉLEVÉES EN CAGE

 

 

                     Pour que les tourterelles soient heureuses et en bonne santé, voici quelques conseils :

 

                 Plus la cage sera facile à nettoyer, plus les accessoires seront faciles d'accès, et plus

                vos tourterelles seront dans de bonnes conditions.

 

               Vous vous donnerez moins de mal et l'entretien ne sera plus une corvée si voscages sont

               pratiques, faciles à nettoyer et fonctionnelles. C'est souvent que les oiseaux en cage vivent

              dans de très mauvaises conditions parce que c'est une corvée que de s'en occuper.

 

 

 

LA CAGE :

 

     Une cage à tourterelles doit être spacieuse plus en longueur et en profondeur que en hauteur. Les cages

     verticales ne sont pas adaptées pour les tourterelles mais plutôt pour les oiseaux grimpeurs qu'on qualifie

     de "becs crochus" comme les perruches, les perroquets ou les inséparables qui aiment s'agripper au grillage

     ou grimper sur des perchoirs verticaux ou des petites échelles car ils volent très peu. Quant aux tourterelles,

     qui ne grimpent jamais, il leur faut très peu de perchoirs et autant que possible beaucoup d'espace en longueur

     pour qu'elles puissent "voler" et agiter leurs ailes aisément. Pour cela, il faut éviter d'encombrer la cage de trop

     de perchoirs inutiles, d'objets superflus du genre clochettes, pendentifs, miroir, chaines ou  etc. . . qui ne servent

     à rien qu'à les gêner.

     Une cage à tourterelles ne doit contenir que 2 à 3 perchoirs, une mangeoire en dessous d'un par-fientes, un bac à

     sable, un abreuvoir, un nid avec son socle pour le soutenir et éventuellement une planchette reposoir sous le râtelier

     à verdure ou encore pour soutenir l'abreuvoir. sans oublier bien sur un plateau de sol coulissant pratique à nettoyer.

     Enfin accrocher un panneau extérieur sur un côté de la cage latéralement, ainsi qu'un autre à un quart devant

     et encore un autre à un quart derrière pour formé un abri fermé. Ainsi les oiseaux se sentiront protégés et cachés.

     C'est d'ailleurs dans cette partie fermée que se trouvera le nid.

 

     Les cages métalliques sur plateau plastique, couramment vendues dans le commerce ne prévoient aucune partie

     fermée ce qui est pourtant indispensable pour que les oiseaux se sentent en sécurité.

     De même que le dessus de la cage, lui aussi ne doit jamais être une grille ougrillagé, il doit être fermé. Pour les cages

     très nulles du commerce complètement inadaptées, il faudra tailler un panneau de bois ou en tôle pour le fixer sur le toit

     en plus des panneaux de protection et d'intimité sur les côtés.

 

     Ces fabricants qui n'y connaissent rien s'en foutent royalement du bien-être des animaux en cage.

      

  - La cage doit donc être assez spacieuse pour permettre aux tourterelles de s'ébattre. (Un seul couple par cage,

    sinon plusieurs couples mais dans une très grande volière longue de 10m, profonde de 5m, haute de 2,50m).

    Les oiseaux en trop grand nombre dans une petite cage ne se supportent pas jusqu'à s'agresser violemment

    et vivre une vie d'enfer parce que la cage est trop petite. En plus ils risquent de tomber malade car un surnombre

    d'oiseaux dans une trop petite cage favorisent le développement de toutes sortes de microbes qui peuvent aussi

    avoir des effets sur nous-même.

  - La cage doit être toujours bien orientée, elle doit recevoir du soleil mais pas trop non plus. Le mieux c'est le soleil

    levant ou le couchant, jamais le plein midi.

  - La cage doit rester dehors toute l'année ou dans un abri non chauffé et très clair.

  - La cage doit toujours être surélevée sur une table, jamais à ras du sol.

  - Elle doit être protégée seulement l'hiver, du vent, des courants d'air et de la pluie.
  - Elle doit être pratique à nettoyer.

  - Elle doit toujours avoir un toit fermé, non grillagé, même si elle est dans une pièce.

  - Elle doit avoir un compartiment fermé ou un coin protégé par une plaque accrochée

    en angle pour cacher le nid.


         TRÈS IMPORTANT, NE JAMAIS ACHETER DE CAGES DE FORME RONDE

 (CETTE RECOMMANDATION NE S'APPLIQUE PAS QU'AUX TOURTERELLES MAIS A TOUS LES OISEAUX EN CAGE).

 

 

LES PERCHOIRS :

 

  - Pour les tourterelles les perchoirs ne doivent pas être nombreux, 2 maximum, voire trois.

  - Ils doivent être suffisamment loin l'un de l'autre.

  - Contrairement aux perchoirs pour canaris ou pour perruches qui peuvent être positionnés

    dans tous les sens, (en biais, droit, verticaux) ou avec une branche, ceux des tourterelles seront

    toujours horizontaux l'un face à l'autre mais le plus loin possible et d'un diamètre d'environ 1,5 cm à 2 cm 

  - Ils ne doivent jamais être placés au dessus des mangeoires (sauf si on prévoit un pare-fientes), jamais non plus 

    au dessus des abreuvoirs ou des nids, par contre, l'un d'entre eux pourra être placé juste en dessous du nid ou

    à côté, pour permettre aux parents d'accéder à leurs oeufs ou à leurs petits plus doucement et donc sans élan.

  - Ils doivent être faciles à démonter pour pouvoir mieux les nettoyer.

  - Ils doivent permettre aux tourterelles de venir picoter l'os de seiche ou la verdure accrochée ou encore

    accéder à l'abreuvoir placé obligatoirement en hauteur.

 

 

LES PARE-FIENTES :

 

  - Les pare-fientes peuvent être réalisés très facilement, il suffit de découper une plaquette ou une planchette

    soit en tôle, soit en plastique, soit en bois.

  - Leur longueur correspondra à la largeur de la cage et donc à la longueur de la mangeoire qui sera placée en dessous.

    leur largeur sera d'environ 12 cm. Il suffira de les fixer en les accrochant à leurs extrémités, aux parois de la cage

    mais toujours en pente, un peu comme un toit pour ne pas permettre aux tourterelles de s'y poser et que les

    fientes roulent dessus pour tomber au sol, un peu comme une goutte d'eau. Grâce à cette méthode, même si les 

    perchoirs sont placés à chaque bout de la cage, les fientes des tourterelles ne se déposeront pas sur les graines mais

    devant la mangeoire.

 

  LES ABREUVOIRS :

 

  - Ils doivent être placés toujours en hauteur sur une planchette à côté d'un perchoir.

  - Ils doivent pouvoir laisser les tourterelles y plonger leur bec en entier dans l'eau.

  - Ils ne doivent pas permettre aux tourterelles de chercher à se baigner dedans. Pour cela il faut que

    l'embouchure d'accès à l'eau soit étroite mais suffisante pour que les tourterelles y plongent entièrement

    leur bec.

    Sinon une autre méthode consiste à faire en sorte que le petit perchoir qui sert dereposoir aux tourterelles

    pour venir boire, soit très en biais, de façon à ce que les oiseaux s'y posent juste pour boire et rien d'autre

    car très peu confortable.  

  - Les abreuvoirs doivent être très pratiques. Avec une bouteille en verre accrochée à l'envers

    et à l'extérieur de la cage avec le goulot plongé à ras bord dans une boite longue de filets de

    maquereau par exemple, posée sur une planchette dépassant à l'extérieur de la cage et un peu à l'intérieur. 

    Un fil de cuivre entourant la bouteille échancrée et terminant en crochet permettra d'accrocher la bouteille

    à l'extérieur. Un autre petit fil ou une marque de peinture à un endroit précis de la parois, servira

    de repère de hauteur pour accrocher la bouteille afin que son goulot soit toujours à ras bord du rebord

    de la boite. Ainsi, le niveau d'eau sera assez haut pour que l'oiseau puisse y plonger son bec entièrement.

 

    C'est ainsi que boivent les tourterelles et les pigeons, le bec complètement plongé dans l'eau qu'ils

    aspirent.

 

    NE JAMAIS UTILISER D'ABREUVOIRS A PERRUCHES OU A CANARIS POUR LES TOURTERELLES.

 

LES MANGEOIRES :

 

  - Ils doivent être lourds, très lourds pour ne pas chavirer sinon attachés.

  - Ils doivent être longs comme toute la largeur de la cage et posés au sol.

  - Ils doivent être protégés d'un pare-fientes s'ils sont placés sous un perchoir.

  - Ils doivent être conçus avec des rebords assez hauts à l'arrière et à chaque extrémité 

     pour éviter que les graines soient éjectées. Le rebord de devant doit être moins

     moins haut. (les graines éjectées souillées par les fientes peuvent être très nocivessi

     elles sont avalées par les tourterelles).

  -  Une grille pourra être placée à l'intérieure de la mangeoire, appuyée sur le rebord arrière et buttant

     sur le rebord avant donc en biais. Elle permettra d'éviter aux tourterelles de se poser dans la 

     mangeoire au risque de salir les graines et de les gaspiller en les éjectant à l'extérieur car les

     tourterelles ne pourront passer que leur tête entre chaque barreaux de la grille pour manger.

 

 

LES NIDS ;

 

  - Ils doivent être placés hauts dans la cage, et en coin non loin d'un perchoir et cachéspar

    une plaque de bois, de carton ou de plastique. Une simple boite pas trop grande ni trop

    profonde pourra très bien servir de nid. Éviter les nids en osier ou en rotin, L'idéal c'est le 

    nid en terre cuite de 15 cm de diamètre en forme de coupe creuse un peu comme une assiette.

  - Ils doivent être accrochés à la parois de la cage mais pas dans le vide. Ils doivent donc être

    soutenus par un support ou reposer sur une planchette tout en étant fixés, cela pour éviter que le

    nid bascule par le poids des parents lorsqu'ils s'y posent au risque de le chavirer et que tombent

    les oeufs ou les petits sur le sol .

  - Ils doivent être confectionnés par les oiseaux eux même, pas par vous. Ne jamais utiliser

    du coton, des bouts de laines, des bouts de papier, de la paille. Il faut donner des brindilles de foin ou

    de hautes herbes plutôt grosses qu'il faut couper à 10/15 cm et les poser au fond de la cage.

    Ne jamais confectionner nous-même le nid. Il faut laisser les tourterelles faire leur nid elles-même parce

    que ça leur permet de faire un peu d'exercices physiques par leurs vas-et-viens ce qui serait le cas en

    liberté dans nature.

    Sinon les aiguilles de pin bien sèches sont aussi très recommandées à donner aux tourterelles pour

    faire leur nid.

 

    A noter :  Lorsque vous verrez vos 2 tourterelles accouplées en train de pincer avec leur bec les barreaux

    de leur cage ou en train de remuer un bout de fil de fer accroché, ou encore en train de s'agiter comme pour

    vouloir sortir de leur cage, c'est qu'elles cherchent à faire leur nid. Il faudra alors leur fournir des brindilles ou

    des aiguilles de pin et vous verrez qu'immédiatement elles commenceront à le confectionner.  

 

  -   ATTENTION les tourterelles domestiques pondent toute l'année. Il faut donc casser les oeufs pour ne pas qu'elles

      soient en surnombre mais il est TRÈS IMPORTANT de remplacer les oeufs par desfaux ou par des galets blancs

      ou crèmes pour ne pas que les femelles redeviennent trop vite fécondables au risque de mourir d'épuisement. 

 

 LE PLATEAU DE SOL :

 

      Le plateau de sol doit être accessible pour pouvoir aisément le nettoyer.

 

  -   Il doit être amovible soit coulissant, soit servant de socle pour la cage qui sera posée dessus.

      Son nettoyage doit être facile, notamment avec une spatule de plâtrier avec laquelle il suffira de gratter les crottes

      et toutes sortes de saletés. Il est conseillé de temps en temps de le passer à l'eau de javel sans oublier de séché.

  -   Le plateau ne doit jamais être recouvert de feuilles de journaux, de paille ou de sable qui sont des sources de bactéries.

      Le journal est souvent déchiré par les tourterelles qui, faute d'avoir des brindilles, cherchent à s'en servir pour faire leur

      nid ce qui est très nocif pour les petits car ce papier contient de l'encre. Le sable peut être étalé au sol dans une grande

      volière loin des lieux de repos mais pas dans une petite cage car il sera trop vite souillé. Mieux vaut utiliser un bac. Quant

      à la paille au sol elle ne sert à rien. Les oiseaux ne sont pas des mammifères. ils dorment perchés et n'ont donc pas besoin

      de se protéger et de se blottir dans la paille comme les mammifères. Le fond de la cage doit donc resté à nu sans rien d'autre. 

      

 LA NOURRITURE : 

 

       Les tourterelles sont probablement les oiseaux les moins compliqués à nourrir car elles sont peu exigeantes.

       Ce sont des oiseaux granivores comme les pigeons et non omnivores comme les volailles.

       Un bon mélange de graines à tourterelles, du sable, un peu de verdure, des os de seiche, et quelques minéraux

       et rien d'autre. Éventuellement des madeleines ou du quatre quart émietté notamment lorsqu'il y a des petits.

 

       Par contre, pas de fruits, pas de restes de cuisine comme pour les poules, pas de carottes rappées comme pour

       les canaris, pas de miel, pas de sucre et encore moins du chocolat qui est un poison.

       Enfin, ne jamais donner aux tourterelles des graines pour canaris

                                           
    

     -  La nourriture doit être permanente. Le mélange spécial tourterelles est parfait, on peu y ajouter du millet

       pour Grandes Perruches.

       Ne pas donner que du blé aux tourterelles comme ça se voit souvent car il engendre des carences

       intestinales mais il en faut quand même un peu.

       

    -  La verdure peut être donnée aussi mais les tourterelles n'en veulent pas toujours.

       Les feuilles de pissenlit lavées et essorées ou encore la salade, peuvent convenir.

       Ne pas jeter la verdure au sol de la cage mais l'accrocher près d'un perchoir ou dans un râtelier.

       Ne pas donner de verdure l'hiver 

 

    -  Le sable est INDISPENSABLE  il doit être plutôt gros  de la taille du gros sel et sera placé dans un bac.

 

    -  Les os de seiche sont aussi très recommandés. Il faudra les fixer pour qu'ils ne bougent pas car c'est 

       souvent qu'ils sont en pendant ce qui bien entendu empêche les tourterelles de les picoter vu qu'ils

       se balancent. Attention, l'os de seiche doit se présenter aux oiseaux du côté tendre.

 

    -  Une cure d'ail au printemps et au début de l'hiver est également VITALE.

    -  La cendre de bois et je charbon pillé sont également très conseillés qu'on peut ajouter au sable dans le bac.

 

LE BAIN OU LA DOUCHE :

    

     - Tout d'abord, l'eau du bain ne doit jamais être consommée comme eau de boisson.

     - Le bain ou la douche doivent être obligatoires et Indispensables, au moins une fois par semaine à la belle saison.

       Pour des oiseaux en cage, le mieux est de les asperger avec un vaporisateur à vitres bien rincé

       et nettoyé de son produit toxique. L'eau doit sortir en fines gouttes mais pas en brouillard non plus.

       Il faut asperger les tourterelles les unes après les autres après avoir retiré les graines qui ne doivent jamais

       être mouillées car c'est très mauvais. Éviter de les asperger quand il fait froid et jamais le soir.

       Au début, les tourterelles peuvent fuirent cette petite douche mais il faut insister, elle finiront par s'y habituer.

       Il faut éviter d'asperger une tourterelle au nid et donc attendre qu'elle en soit sortie.

 

COHABITATION :

 

      - Les tourterelles sont des oiseaux pacifiques qui tolèrent la présence d'autres espèces d'oiseaux mais il ne faut 

        pas pour autant les associer avec n'importe lesquels qui peuvent les agresser voire les tuer.

        Jamais de perroquets, d'inséparables, de perruches ondulées, de paddas, de volailles et même des pigeons.

        Par contre, les petites colombes, les cailles, les perruches callopsites, les canaris, les mandarins et autres petits oiseaux,

        peuvent très bien cohabiter avec les tourterelles.

        Même si on peut s'étonner d'éviter la présence des pigeons auprès des tourterelles, c'est pourtant déconseillé surtout 

        si l'une de vos tourterelle est chétive et affaiblie car elle ne fuira pas malgré les coups de becs violents du pigeon

        qui, conscient de son état, s'acharnera sur elle jusqu'à ce qu'elle tombe de son perchoir.

        Tout comme un coq, un faisan, un dindon, une pintade peuvent très bien déchiqueter une jeune tourterelle ou un petit

        tombé du nid.

        Autrement dit, tant que vos tourterelles volent bien et qu'elles sont réactives au danger et en pleine forme, elles peuvent

        éventuellement cohabiter avec les volailles car elles sauront toujours fuir toutes agressions. Cela dit, attention aux coups

        de becs à la mangeoires, un coq, un faisan, une pintade ou un dindon peuvent très bien tuer une tourterelle d'un seul

        coup de bec.

        

 

 

 

    Bonne chance et bonne santé à vos Tourterelles Rieuses.

 

 

   Yvon Gautier

 

×